Parfois, garder les mots pour soi ne fait qu’empirer les choses face à notre incompréhension du monde. Tenter de partager les mots que je saisis au vol est pour moi un pas vers la compréhension du monde. Ainsi, tel un papillon, j’aime me promener entre les deux mondes du rêve et de la réalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s